• GF TRAVEL CONSULTING

Classement France des TMCs (Travel Management Companies) en 2022

(Voir le classement en bas de la page)


Après une décennie de croissance ininterrompue, le covid a donné un coup de frein aux voyages d'affaires en 2020. En France, un marché de 29,9 milliards d'euros en 2019 est tombé à 8,9 milliards d'euros en 2020 et ne s'est redressé qu'entre 11,5 et 14,6 milliards d'euros en 2021, selon le baromètre annuel des voyages réalisé par le cabinet de conseil en achats EPSA avec l'IFTM.


Le niveau des voyages d'affaires s'est amélioré tout au long de l'année. L'indice mensuel Marco Polo des voyages d'affaires a montré qu'en novembre 2021, les niveaux de voyages d'affaires représentaient 66 % de ceux du même mois en 2019, bien que cette activité ait à nouveau chuté au cours des deux mois suivants avec la vague Omicron de Covid.


La reprise des voyages d'affaires a été un peu favorisée en 2021 par une croissance du PIB de 7 %, soit la plus forte croissance depuis un demi-siècle. Toutefois, cette croissance fait suite à une chute plus importante en 2020, notamment au deuxième trimestre, qui comprenait le début de la pandémie et a connu la plus forte baisse de l'histoire économique française.


Le transporteur de réseau du pays, Air France KLM, a déclaré que les recettes des entreprises de 2021 étaient encore faibles par rapport à 2019, environ 30 % en moyenne sur l'ensemble de l'année, mais qu'à la fin de l'année, les recettes des entreprises étaient environ la moitié des niveaux d'avant la pandémie.


Le baromètre hôtelier d'EPSA pour l'année a montré qu'il y a une reprise de l'activité de l'hôtellerie d'affaires en France avec " un gradient Nord/Sud comme un bulletin météo ". Les taux d'affaires moyens des hôtels du sud du pays ont presque retrouvé leur niveau d'avant la pandémie alors que ceux du nord ne l'ont pas fait. Par exemple, le taux moyen des trois derniers trimestres de 2021 à Nice était de 157 €, soit seulement 2 % de moins que le chiffre de 2019. En revanche, à Lille, le taux moyen était de 100 €, soit environ 30 % de moins qu'avant la pandémie.


En annonçant ses résultats pour 2021 en février de cette année, le plus grand groupe hôtelier français, Accor, a déclaré qu'il n'attendait pas la reprise des voyages d'affaires. Le PDG Sébastien Bazin a déclaré que le trafic d'affaires d'Accor était en baisse de 25 % au niveau national et de 75 % au niveau international par rapport à 2019. Il a ajouté que 20 à 25 pour cent de cette activité internationale pourrait être perdue à jamais.


Le secteur ferroviaire a également souffert. Le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a déclaré que le trafic d'affaires était en baisse de 10 à 15 % par rapport aux niveaux observés avant la pandémie et qu'une reprise complète n'était pas envisagée avant la fin de 2023.


La plus grande nouvelle de l'année a été l'acquisition par American Express Global Business Travel de la société de gestion de voyages en ligne Egencia. Fondée par Jean-Pierre Remy en 2000, Egencia a été rachetée par Expedia quatre ans plus tard, le géant du voyage reprenant le nom de la société française pour sa division entreprise.


Plus tôt dans l'année, un autre acteur en ligne, TripActions, a annoncé l'acquisition de Reed & Mackay, ce qui lui a permis de renforcer sa présence en France grâce à l'acquisition de Frequent Flyer Travel Paris par Reed & Mackay en 2017.


Si le secteur des agences a connu une certaine consolidation, le nombre de défaillances a diminué. Selon l'analyste commercial Altares, le nombre d'entreprises qui ont fait faillite en France au cours de l'année 2021 était de 30 000, le niveau le plus bas depuis trois décennies et aidé en partie par les mesures mises en place par le gouvernement français pour maintenir les entreprises à flot. Le nombre de défaillances dans le secteur du voyage a chuté de 21,7 % en un an, avec 47 agences de voyage qui ont fait faillite, contre 66 en 2020 et 64 en 2019.


Pour l'avenir, l'économie française devrait connaître une croissance de 3,1 pour cent en 2022 avant de retomber à 1,8 pour cent en 2023.


Source BTN, https://www.businesstravelnewseurope.com/Europes-leading-TMCs/2022/France


Amex GBT, CWT, Havas Voyages, BCD Travel, FCM Travel, Ailleurs Business

Cap 5 Voyages, CTA Business Travel, Linea Business, Frequent Flyer Travel / Reed & Mackay, Voyages Gallia Affaires, Bleu Business

Travel Planet, TripActions, Globéo, Jancarthier Business Travel, Voyagexpert, Uvet

ATPI, Orsud, Corporate Travel Management





10 vues0 commentaire