• Guillaume

Leboncoin.fr renonce à ses commissions, Expedia propose un "partner recovery program"

Leboncoin.fr renonce à ses commissions sur les réservations hôtelières, Le plan de reprise prévoit aussi une campagne de communication TV et digitale sur la destination France.


La reprise s'annonçant en premier lieu sur le segment loisir et très domestique, l'opportunité semble intéressante au premier regard. Super, mais attention toutefois aux petites lignes du contrat s'il y en a.



Des voix s'élèvent déjà pour prévenir des risques liés aux offres de soutiens de certains acteurs tel Expedia et son "partner recovery program" et aux risques futures de dépendances. Phocuswire a parlé à un certain nombre d'experts de l'industrie du plan d'Expedia Group pour évaluer les avantages - et les risques. Tous sont d'accord pour dire qu'en ces temps incroyablement difficiles et sans précédent, toute aide est préférable à l'absence d'aide. Mais ils disent aussi que les hôteliers qui choisissent de participer doivent y aller avec les yeux grands ouverts.


"Ce n'est certainement pas une offre charitable d'Expedia", déclare Klaus Kohlmayr, évangéliste en chef d'IDeaS.


Donner et recevoir


Les avantages pour les partenaires d'hébergement sont doubles : des crédits de marketing évalués à 25 % de la rémunération qu'Expedia Group a gagnée grâce aux hôtels et qui peuvent être dépensés en offres marketing avec l'agence de voyage en ligne, et une réduction de 10 % de la commission sur toutes les nouvelles réservations pendant trois mois.


Pour bénéficier de ces avantages, les partenaires doivent accepter de proposer au groupe Expedia leurs tarifs de détail les plus bas, des prix compétitifs sur les forfaits et des offres réservées aux membres. Et c'est une grande demande, déclare Fabian Bartnick, fondateur d'Infinito.


"C'est une question de pouvoir et de contrôle", dit Bartnick.


"Si Expedia a accès à de plus en plus d'informations auxquelles elle n'a normalement pas accès, elle peut utiliser ces informations pour prendre de meilleures décisions - et de meilleures décisions non pas pour l'hôtel mais pour augmenter les revenus d'Expedia. Et vous ne pouvez pas leur en vouloir pour cela".


Malgré cela, les hôteliers - en particulier les établissements indépendants et les petites chaînes qui peuvent avoir éliminé ou réduit leur personnel de ventes & marketing et leur budget - apprécieront sans aucun doute les crédits offerts par le groupe Expedia. (La réduction de la commission, nos experts en conviennent, a peu de valeur puisqu'elle n'est que de 10 % et que le volume de réservations est actuellement si faible).


Mais selon Max Starkov, stratège en matière d'hospitalité et de voyages en ligne, les hôtels doivent prendre conscience de ce à quoi ils renoncent en échange de leur participation au programme.


"Votre dépendance à l'égard d'Expedia va croître de manière exponentielle. Parce que vous n'avez rien de plus à offrir de valeur à un client direct. Vous donnez à Expedia le droit de se vanter d'avoir les tarifs les plus bas, les meilleurs forfaits et les tarifs réservés aux membres", dit-il.


Dori Stein, CEO de Fornova estime quant à lui que les OTA sortiront renforcées de cette crise. Généralement, en période de forte demande, les fournisseurs hôteliers ont le dessus et dépendent moins de la distribution intermédiée alors qu'en période de faible demande, les OTA ont plus de poids.


Conclusion, Il y a de belles initiatives et opportunités offertes, mais il faut faire preuve de discernement.


Paris, France - Tel: +33 (0)6 14 46 03 93

  • LinkedIn
  • Gazouillement
  • Facebook Social Icône
  • Instagram